article

Approbation des projets de loi sur l’e-commerce et la protection des consommateurs

approbation-des-projets-de-loi-sur-le-commerce-et-la-protection-des-consommateurs

Le gouvernement cambodgien a approuvé vendredi 12 juillet les projets de loi sur le commerce électronique et la protection des consommateurs, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Phay Siphan.

Le projet de loi sur le commerce électronique vise à faciliter et à réglementer les opérations commerciales en ligne pour les investisseurs et les consommateurs.

“Ce sera le principal instrument juridique utilisé pour promouvoir les entreprises de commerce électronique au Cambodge et entre le Cambodge et d’autres pays. Cela augmentera la confiance des investisseurs et des consommateurs”, a déclaré M. Siphan.

Le porte-parole du gouvernement cambodgien a ajouté que le projet de loi contribuerait grandement au développement de l’économie numérique dans ce pays de l’Asie du Sud-Est.

Le projet de loi a été rédigé après une augmentation remarquable du nombre d’entreprises en ligne dans le pays au cours de ces dernières années, grâce à la croissance rapide du nombre d’utilisateurs d’Internet.

Selon les derniers chiffres du ministère des Postes et des Télécommunications, environ 14,1 millions, soit 86,7% des 16,2 millions d’habitants que compte le pays, ont accès à Internet. La plupart d’entre eux se connectent via un smartphone.

En ce qui concerne le projet de loi sur la protection des consommateurs, M. Siphan a déclaré qu’il avait été conçu pour protéger les intérêts des consommateurs et promouvoir une concurrence loyale.

“Cela protège non seulement les consommateurs des commerçants malhonnêtes, mais stipule également quelles informations doivent être fournies aux consommateurs et permet à l’autorité de gestion de préparer des réglementations sur les normes d’information auxquelles les commerçants doivent se conformer”, a-t-il déclaré.

“Cela donne aux consommateurs la confiance nécessaire pour conclure des transactions commerciales avec des commerçants”, a-t-il ajouté.

Après l’approbation du gouvernement, les deux projets de loi doivent être adoptés par l’Assemblée nationale et finalement examinés par le Sénat avant d’être soumis au roi pour promulgation.

Share

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *